Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] Contrôler la synthèse des nanotubes de carbone grâce à la thermodynamique" - CINaM/LEM

[Actualité scientifique] Contrôler la synthèse des nanotubes de carbone grâce à la thermodynamique" - CINaM/LEM

par Stéphanie Rigault - publié le

Une modélisation de l’interface entre les nanotubes de carbone monoparoi et le catalyseur dont ils sont issus révèle l’origine thermodynamique de leur chiralité. Cela ouvre la voie vers une sélection du type de nanotube que l’on souhaite produire lors de la synthèse par dépôt chimique en phase vapeur.

Les nanotubes de carbone sont des cylindres creux qui peuvent croître jusqu’à quelques centimètres de long par incorporation d’atomes de carbone au niveau de l’interface avec un catalyseur. On peut les voir comme le résultat de l’enroulement d’un feuillet d’atomes de carbone. L’angle d’enroulement, qui définit l’hélicité du tube, est une propriété capitale qui détermine les propriétés des porteurs de charge donnant au nanotube un caractère métallique ou semi-conducteur. Produire directement des tubes d’un type donné permettrait de fabriquer à l’échelle industrielle des dispositifs tirant parti de ces caractéristiques, tels que des capteurs, des transistors capables de dépasser les limites du silicium, ou des câbles électriques légers et performants. Une telle synthèse sélective se heurte encore à une compréhension limitée des mécanismes de croissance.

Voir en ligne : Lire l’article sur le site de l’Institut de Physique