Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] Visualiser sans marquage des nanoparticules au coeur des cellules

[Actualité scientifique] Visualiser sans marquage des nanoparticules au coeur des cellules

par Stéphanie Rigault - publié le

En combinant spectrophotométrie infrarouge et microscopie à force atomique, des chercheurs ont pu détecter avec une haute résolution des particules inférieures à 200 nanomètres dans des cellules du système immunitaire.

Les nanoparticules à base de polymères biocompatibles sont largement utilisées pour incorporer efficacement des médicaments. Elles permettent de les protéger des dégradations et de les libérer de manière contrôlée, au niveau d’un tissu ou d’un organe malade. Pour cela, la surface de ces particules submicroniques est décorée avec des molécules spécifiques. Celles-ci permettent de guider les nanoparticules et le médicament qu’elles contiennent vers leurs cibles biologiques.

La conception de ces vecteurs nécessite une compréhension approfondie de leur interaction avec le milieu vivant. Or, la détection des particules de moins de 200 nanomètres dans des cellules ou tissus nécessite généralement le marquage de leurs constituants avec des molécules fluorescentes. Le greffage de ces molécules est non seulement fastidieux et complexe, mais il peut aussi modifier de manière significative les propriétés des objets à étudier, amenant à des conclusions erronées. A ce jour, aucune technique ne permet de détecter avec précision une particule submicronique dans une cellule, sans marquage, tout en sondant sa composition chimique.

© ISMO (CNRS/Université Paris-Sud)

Voir en ligne : Lire l’article sur le site de l’INP