Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] - l'électrochimie, un procédé de synthèse durable des médicaments

[Actualité scientifique] - l’électrochimie, un procédé de synthèse durable des médicaments

par Stéphanie Rigault - publié le

Dans le cadre d’une étude récemment publiée par la revue Journal of the American Chemical Society, des chercheurs de l’Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d’Orsay (Université Paris Sud/CNRS) ont mis au point une méthode originale de désaromatisation des indoles, des composés précurseurs de molécules thérapeutiques, en s’appuyant sur l’électrochimie. À la clé : un arsenal de nouvelles molécules biologiquement actives et un procédé de synthèse plus respectueux de l’environnement.

Les indoles sont des composés présents dans de nombreuses substances naturelles, principalement extraites de végétaux. Leur structure chimique aromatique, c’est-à-dire cyclique et plane, leur confère des propriétés biologiques particulières. Des dérivés indoliques sont ainsi utilisés comme médicaments anticancéreux ou anti-inflammatoires. Une piste actuellement exploitée pour synthétiser de nouvelles molécules thérapeutiques consiste à « désaromatiser » les indoles.
Cette réaction qui se traduit par le passage de leur forme plane à une forme tridimensionnelle, repose sur une oxydation réalisée à l’aide d’oxydants chimiques. Mais parce que cette réaction implique l’ajout d’un réactif (l’oxydant), elle génère une quantité non négligeable de déchets réactionnels, qui doivent ensuite être éliminés.

© G. Vincent

Voir en ligne : Lire l’article sur le site de l’INC