Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] Le Grand Nuage de Magellan est à 162 000 années-lumière de distance

[Actualité scientifique] Le Grand Nuage de Magellan est à 162 000 années-lumière de distance

par Stéphanie Rigault - publié le

La distance au Grand Nuage de Magellan, galaxie satellite la plus proche de la Voie Lactée, est déterminée avec une précision inégalée et symbolique de 1 %. Fruit de travaux menés depuis plus de 20 ans, ce résultat remarquable auquel ont contribué des chercheurs du laboratoire Joseph-Louis Lagrange (LAGRANGE, Université Côte d’Azur/ Observatoire de la Côte d’Azur/CNRS) et du Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (LESIA, CNRS/Observatoire de Paris/Sorbonne Université/Université Paris-Diderot) parait dans la revue Nature, le 14 mars 2019.

Le Grand Nuage de Magellan (GNM) sert de point d’ancrage pour étalonner les échelles de distance dans l’Univers. C’est dire l’importance de ces travaux récents qui, par échafaudage, mènent à la détermination de la constante de Hubble, une quantité fondamentale en cosmologie qui caractérise le taux d’expansion de l’Univers.

Les céphéides, méthode classique

Le Grand Nuage de Magellan abrite un grand nombre de céphéides, un type d’étoiles pulsantes particulièrement brillantes. Ces étoiles supergéantes se singularisent par la relation existant entre leur période de variation lumineuse et leur luminosité intrinsèque : les céphéides varient avec une période d’autant plus longue qu’elles sont plus brillantes, selon la loi de Leavitt. Cette loi a été découverte par l’astronome américaine Henrietta Leavitt en 1908 grâce à l’étude des céphéides du Grand Nuage de Magellan, où plus de 4000 céphéides sont aujourd’hui répertoriées.

Voir en ligne : Lire l’article sur le site de l’INSU