Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] - Un transistor cryogénique pour observer un supraconducteur

[Actualité scientifique] - Un transistor cryogénique pour observer un supraconducteur

par Stéphanie Rigault - publié le

Grâce à son expertise dans la réalisation de transistors cryogéniques à haute mobilité électronique, une équipe du C2N a permis à une équipe néerlandaise d’observer à l’échelle atomique les mécanismes qui expliquent le caractère isolant de la surface d’un cuprate, un métal-supraconducteur. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature Physics.

Certains phénomènes électroniques dans les matériaux ne peuvent être observés qu’à très basse température, proche du zéro absolu, afin de minimiser le bruit thermique. Les chercheurs peuvent utiliser dans ce but un microscope à effet tunnel à basse température (LT-STM), dont la pointe fonctionne à moins de 4 Kelvin. Cependant, observer certains comportements des électrons du matériau restait encore impossible, en raison du câble électrique existant entre la pointe du LT-STM refroidie à très basse température et l’amplificateur à température ambiante (300 Kelvin). En effet, la capacité de ce câble court-circuite les signaux lorsque ces derniers dépassent le kilo-hertz. C’était notamment un obstacle sur lequel butaient les chercheurs qui voulaient étudier le mécanisme qui explique qu’un matériau supraconducteur de type cuprate peut posséder une surface isolante.

© Y. Jin/C2N

Voir en ligne : Lire l’article sur le site de l’INSIS