Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[Communiqué de presse] - Premiers résultats pour l'ExoMars Trace Gas Orbiter

[Communiqué de presse] - Premiers résultats pour l’ExoMars Trace Gas Orbiter

par Stéphanie Rigault - publié le

Avec les chercheurs et ingénieurs du CNRS, de l’université Paris Saclay et de Sorbonne Université, et le soutien financier du CNES, les laboratoires français jouent un rôle majeur dans la mission ExoMars Trace Gas Orbiter de l’ESA qui délivre ses premiers résultats ce 10 avril 2019. Ils ont participé à la conception de l’instrument Atmospheric Chemistry Suite (ACS), qui permet la détection de molécules d’eau, de méthane et d’autres composants de l’atmosphère martienne, et joué un rôle majeur dans l’exploitation des données recueillies. Celles-ci forment la base des résultats présentés dans deux articles publiés dans Nature le 10 avril 2019 : l’un d’entre eux conclut à la non-détection de méthane martien et le second étudie l’effet d’une tempête globale sur la vapeur d’eau martienne.

Les équipes françaises ayant participé à ces travaux sont membres du Laboratoire « atmosphères, milieux, observations spatiales » (CNRS/Sorbonne Université/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), du Laboratoire de météorologie dynamique (CNRS/ENS Paris/Ecole polytechnique/Sorbonne Université), du Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris/CNRS/Sorbonne Université/Université Paris Diderot), de l’Institut d’astrophysique spatiale (CNRS/Université Paris-Sud) et du laboratoire Géosciences Paris-Sud (CNRS/Université Paris-Sud).

© CNRS / Marco Savary

Voir en ligne : Lire l’article sur le site du CNRS