Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

[ÉVÉNEMENT] Inauguration du fermenteur Unifertex le 27 novembre à l'Unité pilote de l'ICSN

[ÉVÉNEMENT] Inauguration du fermenteur Unifertex le 27 novembre à l’Unité pilote de l’ICSN

publié le

Le fermenteur Unifertex a été présenté le 27 novembre dernier à l’Unité pilote de l’ICSN. Marie-Hélène Papillon, Déléguée régionale du CNRS en Ile-de-France Sud, Erick Dufourc, Directeur adjoint scientifique de l’INC et Jean-Christophe Pietri, Directeur de Pierre-Guérin Technologies étaient réunis pour l’inauguration de cet équipement phare du CNRS. Jamal Ouazzani, Directeur de recherche à l’ICSN a également présenté le projet TASCMAR, projet européen H2020 qui a permis la réalisation d’Unifertex.

De nombreux micro-organismes sont une source de molécules valorisables dans les secteurs de la pharmacie, la cosmétique et la nutrition. Pour étudier et optimiser la culture de ces micro-organismes, l’Institut de chimie des substances naturelles du CNRS (ICSN) en coopération avec l’entreprise Pierre-Guerin Technologies a mis au point le premier fermenteur universel : Unifertex.

© Cyril FRESILLON / ICSN / CNRS Photothèque

Unifertex a l’avantage de coupler la fermentation en milieu liquide à la fermentation sur support solide. La fermentation liquide, la plus facile à mettre en œuvre, est la technologie la plus utilisée par les chercheurs et les industriels. Cependant la fermentation liquide limite la production de certains composés valorisables. La fermentation solide sur gélose, elle, est plus proche des conditions dans les habitats naturels, mais n’est réalisable que sur de petites surfaces.

© Cyril FRESILLON / ICSN / CNRS Photothèque

L’ICSN et l’entreprise Pierre-Guerin Technologies ont réuni les deux procédés dans un seul équipement, couplé avec une technologie d’extraction en phase solide. Plus économe en solvants et en énergie que ses prédécesseurs, ce fermenteur universel permet de bénéficier des deux technologies de culture dans un même dispositif. Mieux encore, les deux enceintes de fermentation liquide et solide communiquent pour assurer une homogénéité des conditions de culture. Leur juxtaposition permet de comparer les deux modes de culture pour un même micro-organisme, avec pour objectif le choix de l’option optimale pour la production d’une molécule.

Unifertex est à ce jour l’outil le plus performant développé par le projet TASCMAR.

TASCMAR

TASCMAR est un projet de recherche collaboratif financé par le programme Horizon 2020 de l’Union européenne pour la recherche et l’innovation. Le projet implique 13 partenaires de huit pays, dont cinq institutions académiques, six industriels, une ONG et une société de conseil. Avec un budget total de 6,7 M€, TASCMAR répond à un défi clé de la stratégie de croissance bleue de l’UE : l’exploitation durable des composés marins. Outre la découverte de produits à potentiel pharmaceutiques, le projet TASCMAR a produit également des ingrédients cosmétiques qui ont permis le développement d’une gamme cosmétique anti-âge. Des ingrédients à potentiel nutraceutiques (compléments alimentaires anti-âge) sont en cours de développement industriel. Les symbiotes microbiens ont été examinés également pour leur capacité à dégrader les polluants chlorés, des enzymes pures et des kits de criblage pour la dégradation des polluants ont été aussi développés.

Les développements majeurs touchent aussi le secteur des équipements scientifiques avec à leur tête la technologie Unifertex qui sera l’objet principal de l’inauguration, mais aussi la technologie Somartex, qui permet d’étudier les molécules des organismes marins dans leur écosystème naturel sans les collecter. Somartex constitue une avancée majeure dans la préservation des bio-ressources tout en étudiant leur richesse chimique.

En savoir plus sur le projet TASCMAR