Délégation ÎIe-de-France Sud
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

Invasion des insectes : l'économie mondiale affectée

Invasion des insectes : l’économie mondiale affectée

publié le

69 milliards d’euros, c’est le coût minimal annuel des dégâts provoqués par les insectes envahissants dans le monde, estime une équipe internationale de chercheurs menée par Franck Courchamp, directeur de recherche CNRS au laboratoire Ecologie, systématique et évolution (Université Paris-Sud/CNRS/AgroParisTech) et impliquant notamment les entomologistes de l’IRD à Montpellier et un économiste CNRS. Depuis les dégâts sur les biens et services jusqu’aux coûts en santé, en passant par les pertes en agriculture, cette étude, réalisée avec le soutien de l’ANR et de la Fondation BNP Paribas, rassemble la plus importante base de données jamais élaborée des dégâts économiques imputables aux insectes envahissants dans le monde : 737 articles, livres et rapports ont été considérés. Ces travaux sont publiés dans Nature Communications le 4 octobre 2016.

Pourquoi étudier les insectes ? Depuis des milliers d’années, les insectes ont été responsables de la propagation de maladies chez l’Homme et le bétail, et de dégâts considérables, depuis l’anéantissement des cultures et réserves, en passant par la destruction des infrastructures, jusqu’à la dévastation des forêts, altérant ainsi les écosystèmes et les rendant plus fragiles. Dans le règne vivant, la seule classe des insectes (environ 2,5 millions d’espèces) est probablement le groupe le plus coûteux. De plus, ils font partie des espèces envahissantes les plus virulentes : 87 % des 2 500 invertébrés terrestres ayant colonisé de nouveaux territoires sont des insectes.

En savoir plus

Laboratoire d’Ecologie, systématique et évolution (Université Paris-Sud/CNRS/AgroParisTech)

Membre de

Paris Saclay
janvier 2018 :

Rien pour ce mois

décembre 2017 | février 2018