Délégation ÎIe-de-France Gif-sur-Yvette
Centre national de la recherche scientifique

Accueil > Actualités

Un accord pour fournir du gel hyrdo-alcoolique, des gants et des masques aux praticiens

Un accord pour fournir du gel hyrdo-alcoolique, des gants et des masques aux praticiens

publié le , mis à jour le

La délégation régionale CNRS Ile-de-France Gif-sur-Yvette et ses laboratoires de recherche se mobilisent pour venir en aide aux personnes particulièrement touchées par les conséquences de l’épidémie du COVID-19.

• Personnels soignants
Dès le début de l’état de crise sanitaire, seize laboratoires du CNRS sud franciliens se sont mobilisés pour fournir de grandes quantité de gants, masques de protection (chirurgicaux ou FFP2) et produits nécessaires à la fabrication de solution hydro-alcoolique (alcool, glycérine, eau oxygénée) aux professionnels de santé. Aujourd’hui, le soutien des laboratoires CNRS de la circonscription se renforce avec la production intensive de solution hydro-alcoolique et de visières de protection.

Ainsi, sur le campus CNRS de Gif-sur-Yvette, des scientifiques de l’Institut de chimie des substances naturelles (ICSN – CNRS) assurent la production de 1 000 litres de solution hydro-alcoolique par semaine qui sont ensuite livrés à des associations de la Fédération nationale des dispositifs de ressources et d’appui à la coordination des parcours en santé (FACS). A cette production s’ajoute celle de 1 800 litres déjà assurée par l’Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay (ISMO - CNRS/Université Paris-Saclay), sous la coordination de l’université partenaire.

Les équipes du Laboratoire de physique des 2 infinis - Irène Joliot-Curie (IJCLab - CNRS/Université Paris-Saclay) ont également lancé la fabrication de de "serre-têtes" utilisés sur les visières de protection. Ces serre-têtes sont réalisés en impression 3D et nécessitent l’intervention quotidienne de scientifiques du laboratoire pour alimenter et paramétrer les imprimantes. Les serre-têtes sont ensuite livrés à l’université Paris Diderot où se trouve la chaine de production et de décontamination. Une fois assemblées, plus de 7000 visières de protection ont ainsi été distribuées à des centres de soins et des structures spécialisées à Paris et en Île-de-France.
A l’IJCLab, la production de serre-têtes, non plus en impression 3D mais par injection plastique devrait permettre de réaliser 100 pièces par jour. Pour se faire, les scientifiques travaillent quotidiennement à la réalisation et la mise au point des matrices d’injection.

• Scolaires issus de milieux défavorisés
En parallèle des actions à destination des personnels médicaux, la délégation régionale CNRS Île-de-France Gif-sur-Yvette s’est engagée à fournir des ordinateurs portables à l’association Energie Jeunes. Cette association, spécialisée dans l’accompagnement scolaire de collégiennes et collégiens issus de milieux défavorisés, via un prisme socio-comportemental (tels que les troubles de l’attention, d’organisation et de concentration) vient en aide à près de 123 000 jeunes à travers toute la France.

Ces initiatives locales viennent compléter le dispositif mis en place par le CNRS à l’échelle nationale pour venir en aide aux personnes directement impactées par le virus.


Les scientifiques de l’ICSN (CNRS) assurent la production de 1 000 litres de solution hydro-alcoolique par semaine.
© ICSN (CNRS)


Les scientifiques de l’IJCLab (CNRS-Université Paris-Saclay) ont déjà produit 7 000 serre-tête pour visières médicales.
© IJCLab (CNRS-Université Paris-Saclay)